home Brazzaville, Congo Brazzaville – Cambriolage en plein jour au quartier Cité des 17, par le phénomène «Boom à l’étranger»

Brazzaville – Cambriolage en plein jour au quartier Cité des 17, par le phénomène «Boom à l’étranger»

Une nouvelle forme de cambriolage prend, de plus en plus, corps à Brazzaville. Des groupes constitués en gangs dévalisent les maisons en plein jour, en l’absence de leurs occupants, quand ceux-ci vaquent à leurs occupations quotidiennes. Ils ciblent un domicile, y débarquent parfois en véhicule, munis d’un arsenal d’armes blanches qui leur permet d’accéder facilement à l’intérieur de la maison. Puis, ils emportent tout. La semaine dernière, une famille a été visitée au quartier Cité des 17 par des gangs, en utilisant ce mode opératoire appelé «Boom à l’étranger». Les malfrats ont emporté cinq valises, de l’argent et des objets de valeur sans être inquiétés et disparu dans la nature. Le voisinage étant impuissant sous la menace. Il paraît que non loin de ce domicile, il y a un poste de sécurité publique. Face à cette situation, André Oko-Gakala, procureur de la République près le Tribunal de grande instance de Brazzaville, est monté au créneau, lors d’un d’une visite des postes de gendarmerie, mercredi 24 août dernier et a mis sévèrement en garde les présumés bandits qui se livrent à ces actes criminels. Il a appelé la force publique, notamment la police et la gendarmerie à mettre un terme à ce phénomène de «Boom à l’étranger», en  interpellant leurs auteurs. En tout cas, après le phénomène criminel de «Bébés noirs, Bébés rouges, etc», le banditisme dans un pays qui a connu des milices armées de toutes sortes donnent du fil à retordre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Aller à la barre d’outils