home Brazzaville, Congo Brazzaville – 11 èmes Jeux Africains : les média internationaux invités à tâter le terrain des réalisations

Brazzaville – 11 èmes Jeux Africains : les média internationaux invités à tâter le terrain des réalisations

le site de Kintélé
Kintélé – Préparatifs des 11 èmes Jeux Africains-Brazzaville 2015 : les média internationaux invités à tâter le terrain des réalisations

En séjour à Brazzaville, le ministre d’Etat Ghanéen des opérations, en compagnie de quelques membres du gouvernement congolais, à visité, ce 25 avril 2014 en fin d’après-midi, le site de Kintélé, à près de 20 km dans la banlieue nord de Brazzaville, qui va abriter du 4 au 19 septembre prochains, les 11 ème jeux africains dénommés « Jeux du cinquantenaire ».Devant le presse congolaise, Elvis Afrike- Akarah, a invité les médias internationaux de venir à Brazzaville pour toucher la réalité du doigt.

A quatre mois de la date buttoir du 4 septembre 2015, prévue pour l’organisation des 11ème jeux africains dits «Jeux du cinquantenaire », le gouvernement congolais s’attèle à tenir les délais pour la livraison des infrastructures sportives. Témoin sur le terrain, le ministre d’Etat Ghanéen a apprécié favorablement le niveau d’exécution des travaux. Dans ses observations, il n’a pas manqué d’inviter la presse internationale à faire le constat sur place.

« …le stade et tous les ouvrages que nous avons visité correspondent aux meilleurs standards internationaux … ce sont des projets futuristes…, car la vision a été une vision lointaine …, il y aura un village olympique pour l’utilisation continuelle de ces installations. », A-t-il indiqué, avant de poursuivre que « C’est pour cela que, nous appelons les média internationaux de venir au Congo Brazzaville pour tâter la réalité du doigt car si c’était la guerre CNN, RFI, BBC et les autres média devraient déjà tirer les ficelles … » dénonce le ministre congolais.

Les délais seront tenus dans la livraison des infrastructures sportives. L’assurance a été donnée par le ministre congolais en charge des grands travaux, Jean Jacques Bouya. Le stade d’une capacité de 60 milles places sera livré au mois de juin. Les travaux de la toiture tendent presque vers leur fin, les gradins reçoivent déjà les sièges, le gazon sur le terrain de football est déjà placé. La couche qui recouvre la piste d’athlétisme est déjà disponible. La pose de cette piste interviendrait en fin de saison des pluies, pour qu’elle soit posée dans des meilleures conditions possibles.

Pour sa part, le palais des sports d’une capacité de 10146 places se trouve présentement dans les conditions de recevoir une compétition : le terrain principal et celui d’entrainement sont disponibles. Tous les équipements électroniques sont posés, à savoir : deux écrans géants, les luminaires, la climatisation et la ventilation. Par ailleurs les travaux du complexe nautique de plus de 2000 places ont atteint un niveau appréciable. Les ouvriers s’attèlent à la mise en eau du bassin pour les essais de pompes et d’étanchéité. A l’extérieur de ce complexe nautique se construit un bassin d’échauffement et de plongeon de 25x25m et de 6m de profondeur. Quant au village olympique, il a déjà pris sa forme voulue et attendue par les autorités congolaises. Sur ce village pose déjà 12 bâtiments identiques avec 312 chambres modernes, comportant chacune deux lits, soit une capacité d’accueil de ce village estimée à 7500 personnes.

Il s’agit pour nous, a précisé le ministre congolais en charge des grands travaux, pour ce premier passage, ensemble avec les autres ministres membres du gouvernement, ici présent, et le ministre d’Etat du Ghana, de dire note entière satisfaction à mi-parcours. » On va continuer à garder le cap, la vitesse et faire en sorte que nous soyons véritablement au rendez-vous. » a conclu Jean Jacques Bouya.

Et pour l’homologation de ces infrastructures, il est prévu, dans quelques jours, une visite à Kintélé des experts des confédérations sportives africaines afin de les ouvrir aux compétions internationales, a dit le ministre congolais des Sports et de l’Education Physique, Léon Alfred Opimbat. Il a renchéri, en disant que, c’est un acquis important pour l’organisation des grands événements sportifs dans notre pays. Dans la même perspective, il se tiendra dans un mois, à Brazzaville la 3ème réunion conjointe entre l’UA, l’ACNOA et les autres partenaires du mouvement sportif africain.

« Nous sommes convaincus qu’avec le rythme d’avancement des Travaux, nous présenterons des infrastructures finies à nos experts. Il y aura des tests à faire pour avoir une idée nette sur ces réalisations et nous sommes rassurés qu’avant le 4 septembre tout sera fin prêt », a conclut Léon Alfred Opimbat.

En charge des questions de la jeunesse congolaise, le ministre Collinet Makosso a appelé les jeunes à plus de responsabilité, en adoptant un comportement patriotique et à avoir une conscience citoyenne, afin de réaliser l’ampleur de ce qui se fait. Et que les jeunes soient fiers, a-t-il relevé, au lieu de se laisser distraire par les discours de bas niveau, tels que ceux qui nous sont servis ces derniers temps, des polémiques inutiles, pour se concentrer uniquement sur la préparation des jeux africains qu’ils vont organiser dans leur pays.

A noter que, les jeux africains sont un événement qui regroupe plusieurs disciplines sportives tous les quatre ans, précisément un an avant les jeux Olympiques. Dans le cadre du 50 ème anniversaire de ces jeux, deux disciplines sportives crées et pratiquées au Congo feront l’objet de démonstration pendant cette compétition continentale, à savoir le Nzango pratiqué en version féminine ainsi que la boxe des pharaons renovée. Ces jeux sont la propriété des Etats africains qui les organisent à travers le conseil du supérieur du sport en Afrique (CSSA) et sont placés sous le co-parrainage de l’Union Africaine (UA) et du comité international olympique (CIO).

Avec © OEILDAFRIQUE

TAGS:
Photo du profil de Oeil D'Afrique

Oeil D'Afrique

Site panafrician. Journal en ligne avec des correspondants dans les grandes villes africaines.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Aller à la barre d’outils