Bientôt une route reliant Brazzaville à N’Djamena en passant par la RDC et Bangui

by Adiac-Congo | 10 mai 2018 9 09 15 05155

[1]

Photo d’illustration|©DR

Le projet a fait l’objet, le 8 mai à Brazzaville, des échanges entre le gouvernement et une délégation de la Banque africaine de développement (BAD), conduite par Jean Kizito Kabanguka.

La réunion technique entre les experts de la BAD, de la CEEAC et les cinq ministres représentant le gouvernement congolais leur a permis de faire le point de deux projets intégrateurs financés par la BAD et initiés dans le cadre du nouveau partenariat pour le développement de l’Afrique (Nepad). 

Le premier type de projet débattu a concerné la construction en vue du pont route-rail sur le fleuve Congo, reliant Brazzaville et Kinshasa. A ce propos, les trois parties ont voulu donner une nouvelle impulsion à ce projet, en le confiant à Africa fifty, un fonds créé par la BAD pour financer les infrastructures dans la sous-région d’Afrique Centrale.

« La réunion de ce matin avait pour objectif de confier le projet route-rail à un développeur qui s’appelle Africa 50. Elle a pour mission de conduire ce projet jusqu’à sa bancabilité, en vue de constituer un partenariat public-privé avec un partenaire qui sera choisi pour la construction de l’ouvrage », a précisé le président du Comité technique interministériel, Oscar Otoka.

Au cours des échanges, le ministre de l’Aménagement du territoire et des Grands travaux, Jean Jacques Bouya, a relevé la nécessité d’intégrer, dans le projet, la construction des raccordements. Pour le cas du Congo, il s’agira de relier cette route à la nationale numéro 1, au carrefour de Yié, à Ignié, sur trente-trois kilomètres.

« Il y a le pont route-rail à construire mais aussi les raccordements à prendre en ligne de compte, parce qu’aucun concessionnaire ne peut prendre une infrastructure non raccordée », a souligné Jean-Jacques Bouya.

Le second projet évoqué par le gouvernement et ses partenaires implique la construction d’une route moderne, appelée ‘’Corridor treize’’, devant relier Brazzaville à N’Djamena, au Tchad, en passant par la République démocratique du Congo et Bangui, en République Centrafricaine, sur plus de 1200 km. En ce qui concerne le Congo, a précisé le président du comité interministériel, le gouvernement a privilégié, pour le premier tronçon, la construction de la route Ouesso-Pokola, y compris le pont sur la rivière Sangha.

Tous ces projets seront à nouveau revus lors d’une table ronde tripartite qui se tiendra en septembre prochain. Ont été aux côtés de Jean Jacques Bouya, les ministres des Finances, Calixte Nganongo; du Plan, Ingrid Olga Ebouka Babackas; de l’équipement et l’entretien routier, Emile Ouosso; ainsi que des Transports et de l’aviation civile, Philippe Dimou.

Firmin Oyé

Partager :

Endnotes:
  1. [Image]: http://icibrazza.com/wp-content/uploads/2016/03/12771777_1553982621597599_8300415202718397259_o.jpg
  2. Tweet: https://twitter.com/share

Source URL: http://icibrazza.com/bientot-une-route-reliant-brazzaville-a-ndjamena-en-passant-par-la-rdc-et-bangui/