Generic selectors
Exact matches only
Search in title
Search in content
post
Filtrer par catégorie
À la une
Afrique
Angola
Art & Culture
Brazzaville
Cameroun
Can 2015
Can 2017
Centrafrique
Congo
Économie
Gabon
International
Les régions
Les voisins
Pointe Noire
Politique
RD Congo
Sport

Bénin : l’alliance soutenant le pouvoir remporte 33 des 83 sièges parlementaires

Share on facebook
Share on twitter
Share on whatsapp

 [GARD align=”center”]

Le président béninois Boni Yayi
Le président béninois Boni Yayi|Wilson Dias/ABr

Les Forces Cauris pour un Bénin Emergent (FCBE), alliance des partis et mouvements soutenant le pouvoir, a remporté 33 des 83 sièges parlemenaires à l’issue des élections législatives du 26 avril, selon les résultats définitifs proclamés dimanche soir par le président de la Cour Constitutionnelle, Théodore Holo.

L’alliance FCBE est suivie de l’Union Fait la Nation (UN, 13 sièges), du Parti pour le Renouveau démocratique (PRD, 10 sièges), de l’Alliance Renaissance du Bénin-Parti pour le Réveil (RB-PR, 7 sièges), de l’Alliances Nationales démocratiques (AND, 5 sièges), de l’Alliance des Forces démocratiques Unies (FDU, 4 sièges), de l’Alliance Soleil ( 4 sièges), de l’Alliance Eclaireur ( 2 sièges), de l’Union pour le Bénin (UB, 2 sièges), et de l’Alliance pour le Bénin Triomphant (ABT, 2 sièges) et du Réseau Atao (1 siège).

Si l’alliance FCBE demeure la première force politique du Bénin, elle est restée très loin non seulement d’une majorité écrasante, mais aussi de l’objectif fixé par les leaders de ce groupement de partis et mouvements politiques à la vieille du scrutin législatif.

Elle ambitionnait de recueillir une majorité écrasante de 50 sièges afin de procéder aux réformes constitutionnelles envisagées par le chef de l’Etat Boni Yayi.

Le Bénin se scinde en deux parties. La partie septentrionale du pays, région natale du chef de l’Etat et fief traditionnel de la majorité des partis et mouvements politiques, opte pour la révision de la loi fondamentale du pays, alors que la partie méridionale, plus peuplé et fief des formations politiques qui sont contre toute révision de la Constitution et prolongation du mandat présidentiel.

Pour obtenir une majorité écrasante, le pouvoir du président Boni Yayi doit nécessairement négocier avec les autres forces en présence au parlement, notamment une opposition pas unifiée, mais très diversifiée.

(Xinhua)

Laissez un commentaire