Belgique : la présentatrice météo de la RTBF, Cécile Djunga victime de racisme

Dans une vidéo Facebook, Cécile Djunga a dénoncé les propos racistes dont elle dit être victime depuis qu’elle présente la météo à la RTBF. © Capture d'écran Facebook/Cécile Djunga

Dans une vidéo Facebook, Cécile Djunga a dénoncé les propos racistes dont elle dit être victime depuis qu’elle présente la météo à la RTBF. © Capture d’écran Facebook/Cécile Djunga

Dans une vidéo devenue virale, Cécile Djunga, humoriste, animatrice et présentatrice belge de la météo à la RTBF, dénonce être victime de messages racistes de la part d’internautes et de téléspectateurs.

« Hier au boulot, à la météo, il y a une dame qui a appelé pour dire que j’étais trop noire, qu’on ne voyait rien à l’écran, qu’on ne voyait que mes vêtements et que je ne passais pas bien à la télé parce que j’étais trop noire et qu’il fallait me le dire ». La présentatrice météo, Cécile Djunga dénonce les propos violents dont elle est victime régulièrement dans une vidéo qu’elle a publiée sur son compte Facebook. Elle a déjà été vue plus de 600 000 fois depuis sa mise en ligne mercredi soir.

Ces propos racistes se multiplient : « Ça n’arrête pas, ça fait un an que je fais ce métier maintenant et j’en ai marre de recevoir des messages racistes, insultants. Donc, ça commence à me mettre en colère et ça me touche parce que je suis un être humain », ajoute-t-elle, très émue.

Dans sa vidéo, elle dénonce un racisme omniprésent :“ beaucoup de gens pensent que le racisme en Belgique n’existe pas, ce n’est pas vrai. (…) Le racisme doit s’arrêter”, conclut-elle.

Après #balancetonporc, elle invite les internautes à “balancer son con” sur les réseaux sociaux.

Une vague de soutien

Interrogée par téléphone hier soir dans l’émission Vews à la RTBF, elle déclare : « J’avais tendance à passer outre, mais c’était la goutte qui a fait déborder le vase. Le racisme n’est pas acceptable ».

Après la parution de sa vidéo, les messages de soutien se sont multipliés : “Il y a beaucoup de gens qui me témoignent aussi leurs soucis, les discriminations dont ils sont victimes. J’ai l’impression qu’il y a quelque chose qui bouge et ça me réchauffe le cœur”

« C’est un torrent de boue et ce torrent de boue-là, n’a pas sa place en Belgique » – Jean-Paul Philippot

Dans le journal de 8h sur La Première ce matin, l’administrateur général de la RTBF, Jean-Paul Philippot, s’est exprimé pour défendre la présentatrice : « J’ai reçu de Cécile hier soir toute une série de messages qu’elle a reçus ces derniers mois et auxquels elle n’avait pas réagi. C’est un torrent de boue et ce torrent de boue-là, n’a pas sa place en Belgique. Il n’a pas sa place dans une société démocratique, et nous allons faire respecter la loi et envisager dès aujourd’hui toutes actions pour poursuivre ces personnes ».

©TV5

Ici Brazza

Ici Brazza

L'actualité congolaise est une affaire personnel. Mais je ne peux m'empêcher de la partager avec vous.


Tags assigned to this article:
BelgiqueCécile DjungaRacismeRTBF

Related Articles

Gabon: la loi électorale «n’interdit pas» un recomptage, selon le camp Ping

Les troubles post-électoraux au Gabon ont fait au moins deux nouveaux morts, un policier à Oyem, près de la frontière

France : La carte bancaire fait aussi son entrée dans les églises des pasteurs congolais

La quête numérique. Plusieurs églises tenues par des pasteurs congolais de Kinshasa ou de Brazzaville, en région parisienne, ont franchi

L’Elysée veut confier la crise centrafricaine à Idriss Déby

En visite privée en France, le président tchadien Idriss Déby sera reçu lundi à l’Elysée par son homologue français François

No comments

Write a comment
No Comments Yet! You can be first to comment this post!

Write a Comment

Your e-mail address will not be published.
Required fields are marked*

Aller à la barre d’outils