Au marché moderne de Dolisie, le premier étage est déserté par les vendeurs!

Au marché moderne de Dolisie, le premier étage est déserté par les vendeurs!

Marché de Dolisie

Marché de Dolisie

Depuis environ une semaine,  il n’y a plus de vendeurs au premier étage du marché moderne de Dolisie, la troisième ville du pays et capitale congolaise du bois.

Les anciens occupants ont préféré quitté les lieux, pour se soustraire à la concurrence déloyale, selon eux, des vendeurs des mêmes marchandises, installés au rez-de-chaussée et aux alentours immédiats de ce marché où grouillent des centaines de clients, sur autorisation des responsables de la municipalité.

Les déserteurs du premier étage sont devenus vendeurs à la sauvette, dans la rue de la façade arrière du marché. Ils dénoncent ce qu’ils considèrent comme injustices, notamment les frais de location fixés à 3.500 francs Cfa par mois, alors que leurs homologues, au rez-de-chaussée, sont taxés 1.250 francs Cfa par mois.

De même que les facilités accordées aux ressortissants ouest-africains, vendant les mêmes marchandises. Ces derniers occupent  le hall du marché.

LASEMAINEAFRICAINE


Tags assigned to this article:
CongoMarché de Dolisie

No comments

Write a comment
No Comments Yet! You can be first to comment this post!

Write a Comment

Your e-mail address will not be published.
Required fields are marked*

Aller à la barre d’outils