home International Attentats en France: état d’urgence décrété, frontières fermées, plus de 100 morts

Attentats en France: état d’urgence décrété, frontières fermées, plus de 100 morts

Dix-huit personnes sont mortes dans des fusillades et des explosions qui ont eu lieu vendredi soir à Paris, dont ce restaurant du Xème arrondissemnt, et près du stade de France © REUTERS/Philippe Wojazer
Dix-huit personnes sont mortes dans des fusillades et des explosions qui ont eu lieu vendredi soir à Paris, dont ce restaurant du Xème arrondissemnt, et près du stade de France © REUTERS/Philippe Wojazer

Après des attentats simultanés qui ont fait plus de cent morts à Paris dans la nuit de vendredi à samedi, le président français François Hollande a décrété l’état d’urgence sur tout le territoire ainsi que la fermeture des frontières.

Exfiltré du stade de France où se jouait un match amical de football France-Allemagne, François Hollande a convoqué un conseil de ministres d’urgence pour prendre deux décisions majeures suite à plusieurs fusillades perpétrées dans la capitale française, Paris.

Des sources proches du dossier évoquent plusieurs dizaines de morts, quand des sources policières annoncent que la seule attaque du Bataclan de Paris où se déroulait un spectacle, a fait une centaine de morts. Au moins sept points différents de Paris ont été attaqués au cours de ces attentats.

« L’état d’urgence sera décrété, ce qui veut dire que certains lieux seront fermés, la circulation pourra être interdite et il y aura également des perquisitions qui pourront être décidées dans toute la région parisienne », a déclaré François Hollande dans une allocution télévisée, ajoutant que « l’état d’urgence sera proclamé sur l’ensemble du territoire ».

« La seconde décision que j’ai prise, c’est la fermeture des frontières, nous devons nous assurer que personne ne pourra rentrer pour commettre quelque acte que ce soit. Et en même temps que ceux qui auraient pu commettre les crimes qui sont hélas constatés puisse également être appréhendés, s’ils devaient sortir du territoire », a ajouté le président français.

M. Hollande a également décidé de mobiliser « toutes les forces possibles pour qu’il puisse y avoir la neutralisation des terroristes et la mise en sécurité de tous les quartiers qui peuvent être concernés ».

« J’ai également demandé qu’il y ait des renforts militaires, ils sont en ce moment sur l’agglomération parisienne pour être sûr qu’aucune attaque ne puisse de nouveau avoir lieu », a conclu François Hollande.

Par l’APA

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Aller à la barre d’outils