home International Attentat de Nice : la France pratique t-elle le management de la terreur?

Attentat de Nice : la France pratique t-elle le management de la terreur?

Selon un tabloïd britannique, la famille de Mohamed Lahouaiej-Bouhlel aurait reçu une importante somme d’argent quelques jours avant le massacre de Nice. Le frère du tueur s’est dit surpris par une telle fortune.

La famille du tueur de Nice, établie en Tunisie, aurait révélé par l’intermédiaire du frère qu’une somme de 100.000 euros leur avait été envoyée par Mohamed Lahouaiej-Bouhlel, le conducteur du camion. L’argent aurait été envoyé quelques jours avant la tuerie de Nice de ce jeudi soir, a indiqué le site du DailyMail.co.uk. Les 100.000 euros auraient été envoyés par colis via des amis qui se rendaient dans sa ville natale de Msaken en Tunisie. « Il a envoyé l’argent de manière illégale. Il a donné les 100.000 euros à des connaissances de retour en Tunisie. », a précisé Jaber, le frère de Mohamed Lahouaiej-Bouhlel. Le frère du tueur a admis avoir été très surpris par une telle somme d’argent. La famille avait pour habitude de recevoir de très petites sommes.

Par ailleurs, l’attentat de Nice a été revendiqué samedi par le groupe Etat islamique, mais les motivations du tueur, qui semble s’être radicalisé « très rapidement », restent mystérieuses: a-t-il agi sur commande ou de sa propre initiative ?

Lire l’intégralité de l’article sur RTL

TAGS:
Photo du profil de Ici Brazza

Ici Brazza

L'actualité congolaise est une affaire personnel. Mais je ne peux m'empêcher de la partager avec vous.

One thought on “Attentat de Nice : la France pratique t-elle le management de la terreur?

  1. Ici il me semble que nous sommes en présence de la manifestationde la folie humaine, dans ces conditions toutes les hypothèses devraient être bien analysées.
    1) Un piromane-pompier qui allume le feu pour attirer l’attention et se présenter plus tard comme un héro pour l’éteindre, nous savons que cette méthode est souvent utilisée par des politiques au plus bas des sondages en vue d’une nouvelle élection présidentielle.
    2) Un radicalisme express , les services de renseignements Françaises passent le temps à appuyer les dictateurs et ont très peu de temps à assurer la sécurité de la France.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Aller à la barre d’outils