Après l’Ethiopie, le Rwanda annonce un nouveau gouvernement composé à 50% de femmes

Après l'Ethiopie, le Rwanda annonce un nouveau gouvernement composé à 50% de femmes

Après l’Ethiopie, le Rwanda annonce un nouveau gouvernement composé à 50% de femmes

Jeudi dernier, le Rwanda annonçait un remaniement ministériel à la tête de l’Etat. Si plusieurs postes ont été supprimés à l’issue de la restructuration, on note surtout « un équilibre paritaire » dans le nouveau gouvernement.

En effet, quelques jours après l’Ethiopie où le Premier ministre Abiy Ahmed a annoncé un nouveau cabinet composé de 10 femmes et de 10 hommes, c’est le Rwanda qui annonce un nouveau gouvernement composé à 50% de femmes.

Ainsi, dans le nouveau gouvernement de 26 ministres (en baisse par rapport aux 31 postes du précédent), on compte 13 femmes et 13 hommes.

Si le Rwanda est réputé pour avoir l’un des systèmes politiques les plus féministes au monde (61% des membres du parlement sont des femmes), cette nouvelle restructuration gouvernementale fait rentrer le pays dans le cercle très fermé des gouvernements les plus égalitaires en matière de genre.

Pour rappel, en 2017, le pays occupait la 4ème place des pays les plus égalitaires au monde, en matière de parité homme-femme, d’après un rapport du Forum économique mondial.

(Agence Ecofin)

Ici Brazza

Ici Brazza

L'actualité congolaise est une affaire personnel. Mais je ne peux m'empêcher de la partager avec vous.


Tags assigned to this article:
EthiopiefemmesGouvernementRwanda

Related Articles

Finale de la CAN 2017 : le Cameroun bat l’Égypte 2-1  » Dans la sauce, l’Égypte est dans la sauce. »

Le Cameroun a remporté son cinquième titre de champion d’Afrique en battant 2-1 l’Égypte, déjà sept fois vainqueur, en finale,

Le FMI va fournir un crédit de 163 millions de dollars à la Mauritanie

Le Fonds monétaire international (FMI) a conclu un accord de principe avec la Mauritanie pour fournir à ce pays un

RDC – Joseph Kabila : « Comment pourrais-je avoir un troisième mandat sans porter atteinte à la Constitution ? »

Dans une rare interview au magazine allemand Der Spiegel, le président congolais, Joseph Kabila, a assuré n’avoir « rien promis du

No comments

Write a comment
No Comments Yet! You can be first to comment this post!

Write a Comment

Your e-mail address will not be published.
Required fields are marked*

Aller à la barre d’outils