home Art & Culture Après le « Dialogue National » place à la danse la 10 ème édition du Fespam s’ouvre samedi à Brazzaville

Après le « Dialogue National » place à la danse la 10 ème édition du Fespam s’ouvre samedi à Brazzaville

Poduim du Fespam
Poduim du Fespam

L’unique site du stade Félix Eboué retenu pour abriter tous les spectacles de la 10 ème édition du Festival panafricain de musique (Fespam), a reçu jeudi la visite du ministre de la Culture et des arts Jean Claude Gakosso qui est allé se rendre compte de l’état d’avancement du montage du podium.

Les techniciens locaux et expatriés sont à  l’œuvre afin de réunir les conditions pour des scènes riches en sons et en couleurs.  En plus du podium, ces techniciens s’attèlent à monter aussi  la tribune présidentielle, à faire les derniers règlages sur la lumière ainsi que la connection de tous les  équipements.

Soulignons que cette édition sera, entre autres, marquée par l’hommage que le Conseil international de la musique (CIM) rendra au président de la République du  Congo, pour avoir  porté et soutenu pendant vingt ans le  Fespam.

En effet, le président du CIM, Paul Dujardin qui distinguera le chef de l’Etat congolais Denis Sassou N’Guesso est arrivé mercredi à Brazzaville pour assister  à la cérémonie d’ouverture de la 10ème édition du Fespam.

Paul Dujardin a souligné qu’au fil des années il a vu le Fespam se développer. Au-delà d’être un festival local, les organisateurs luttent à en garder les prérogatives initiales, celles d’être un rendez-vous panafricain qui rassemble toutes les communautés dans leurs diversités culturelles.

Sur l’hommage au président de la République, Paul Dujardin a relevé le fait que le Congo ait accepté d’accueillir le siège africain du conseil de la musique, prouve que le pays  porte à cœur la culture.

« Pendant ces années, le président a porté ce  projet car  les autorités  ont compris qu’au-delà de la stabilité politique et économique, il est bon de trouver un équilibre dans la culture. Et ce festival a contribué au rayonnement du Congo. Nous espérons que le président continuera à soutenir ce festival grâce à une équipe  de grande valeur et d’inviter les meilleurs musiciens de toute la communauté transatlantique et même caribéenne ».

©Adiac-Congo

TAGS:
Photo du profil de Adiac-Congo

Adiac-Congo

L’Agence d’information d’Afrique Centrale

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Aller à la barre d’outils