Angola : 17 morts dans une bousculade dans un stade

Angola : 17 morts dans une bousculade dans un stade

Dix-sept personnes ont trouvé la mort dans une bousculade dans un stade au nord de l’Angola, à Uige, lors d’un match de football de la 1re journée de première division, a annoncé vendredi la police.

«Au cours de la rencontre, il y a eu une bousculade à l’entrée du stade du 4-Janvier, provoquant la mort de 17 personnes tandis que 56 personnes ont été blessées et transportées à l’hôpital», a précisé à l’AFP le porte-parole de la police Orlando Bernardo.

La police explique que des centaines de fans ont tenté de pénétrer dans le stade déjà plein, qui peut contenir 12 000 personnes.

De son côté, le Recreativo do Libolo, qui se déplaçait au stade du 4-Janvier pour y affronter le Santa Rita, a décrit le drame sur son site internet sous le titre «Trois points et une fin tragique».

«Alors que, sur le terrain, les deux équipes s’affrontaient, les fans ont tenté d’entrer dans le stade pour voir le match. La porte a cédé sous la pression et 17 personnes ont trouvé la mort dans la bousculade. 59 autres personnes ont été blessées», raconte le Recreativo en précisant qu’il a gagné 1-0 grâce à un but de Viet.

«C’est une tragédie sans précédent dans le football angolais», ajoute le Recreativo.

En 2009, 19 personnes ont trouvé la mort à Abidjan après une bousculade lors d’un match de qualification pour la Coupe du monde 2010 entre la Côte d’Ivoire et le Malawi.

Une bousculade a également coûté la vie à 127 supporters à Accra, au Ghana, en 2001.

En novembre, le crash d’un avion en Bolivie a fait 71 victimes, dont la majorité de l’équipe brésilienne de Chapecoense qui se rendait en Colombie pour affronter l’Atletico Nacional lors du match aller de la finale de la Copa Sudamericana.

Par l’AFP

 


Tags assigned to this article:
Angolabousculade

No comments

Write a comment
No Comments Yet! You can be first to comment this post!

Write a Comment

Your e-mail address will not be published.
Required fields are marked*

Aller à la barre d’outils