Amical: Grâce à un doublé de Bifouma les Diables Rouges ont battu les Ecureuils du Bénin

Amical: Grâce à un doublé de Bifouma les Diables Rouges ont battu les Ecureuils du Bénin

Thievy Bifouma| Image d’archive

Thievy Bifouma| Image d’archive

Pour son premier match à Brazzaville, Thievy Bifouma a inscrit un doublé permettant ainsi aux Diables rouges de s’imposer 2-1 face aux Écureuils du Bénin en match comptant pour la journée FIFA.

Le match était un véritable test pour les poulains de Claude Le Roy avant d’aborder le match du novembre contre l’Éthiopie, comptant pour le premier tour des éliminatoires de la Coupe du monde Russie 2018. Devant les Écureuils, les Diables rouges ont montré leurs limites dans l’animation offensive. Techniquement, les Écureuils ont été au-dessus des Diables rouges.  Les Congolais ont  souffert pendant  le premier quart heure du match sans se plier face aux assauts des attaquants béninois.  

Steve Mounié allume la première mèche sur un coup franc. Son tir tendu de près de 30m  oblige Christoffer Mafoumbi à se détendre pour enrayer le danger. C’est contre le cours du jeu que Thievy Bifouma donne l’avantage aux Diables rouges. Lancé en profondeur,  le buteur congolais exploite sa pointe de vitesse, laissant derrière lui trois défenseurs béninois avant d’ajuster le gardien Fabien Farnolle à la 21e minute. Prince Oniangué avait la balle du break mais dévisse son tir.

La deuxième mi-temps commence comme la première minute. Jodelle Doussou seul au second poteau peut s’en vouloir après le  coup franc bien tiré par Lazadi Fousseni. Sa reprise de tête passe légèrement au-dessus des buts de Mafoumbi à la 48e minute.  Jacques Bessan va lui aussi manquer de réussite à la 62e minute devant Mafoumbi. Ce n’était qu’une partie remise pour lui. Puisqu’à la 78eminute l’attaquant va retrouver le sourire.  Stéphane Sessegnon fait le plus dur devant Mafoumbi qui était venu à sa rencontre. Jacques Bessan qui a suivi a su redresser le ballon dans la lucarne pour rétablir l’équilibre à un partout.  C’est le moment choisi par Claude Le Roy pour lancer Kader Bidimbou. Buteur face au Gabon le 10 octobre à Pointe-Noire, l’attaquant des Fauves du Niari est passeur sur le deuxième but de Bifouma à la 89e minute. Le joueur de Grenade a inscrit le but de la victoire dans un angle compliqué. Notons que bien avant ce but, le joueur béninois Badarou Nana avait été suspendu  pour cumul de cartons jaunes.

C’est la première fois après le match aller contre le Soudan, comptant pour les éliminatoires de la Coupe d’Afrique des nations Guinée Équatoriale 2015 que les Diables rouges  de Bifouma s’imposent à domicile.  Au grand bonheur de Claude le Roy.

 « Chapeau aux joueurs ! Une fois de plus ils sont venus à un but partout à quelques minutes de la fin. On a réussi à trouver des ressources morales pour gagner ce match. Cette équipe est formidable. De temps en temps on prend des buts mais quand on additionne le nombre des victoires depuis deux ans, on est passé de plus d’une centième de places dans les quarantièmes. On était 29e au classement CAF, là on est huitième. Nous sommes en tête de la poule de la Coupe d’Afrique des nations. Maintenant on a deux matches très importants  contre l’Éthiopie », a déclaré Claude Le Roy avant de poursuivre : « Il y aura encore des joueurs qui viendront nous rejoindre pour l’Éthiopie. On pense à Delvin qui est blessé qui n’était pas là aujourd’hui. Mais on a vu que nous avions de jeunes joueurs qui ont de la qualité.  Le plus important, c’est se qualifier pour la phase finale de la CAN et puis rêver la Coupe du monde. Pour ce faire, il faut battre l’Éthiopie, les 13 et 17 novembre. À Addis Abeba, c’est à 200m d’altitude, ça peut être un match très compliqué. »

Et à Stephane Sessegnon, le joueur du Bénin d’ajouter : « C’était un bon match des deux côtés. Je pense que nous avions péché à la fin du match sur carton rouge et après  on savait que cette équipe congolaise avait son public derrière elle. Il a soutenu les Diables rouges et nous avions payé cash. Mais je pense que notre équipe a su répondre surtout en deuxième mi-temps car nous avons bien gardé le ballon. Nous avons mérité de revenir au score même si après nous avons pris ce deuxième but qui nous fait mal. Cette équipe du Congo n’a pas démérité. Elle s’est appuyée sur  un Thievy Bifouma que je connais bien et qui était aujourd’hui encore exceptionnel par rapport à ses qualités. »

James Golden Eloué


Tags assigned to this article:
BéninBifoumaDiables RougesEcureuils

No comments

Write a comment
No Comments Yet! You can be first to comment this post!

Write a Comment

Your e-mail address will not be published.
Required fields are marked*

Aller à la barre d’outils