Afrique du Sud: « Fatigué de manger de la chair humaine », un homme se rend à la police

Afrique du Sud: « Fatigué de manger de la chair humaine », un homme se rend à la police
 
Un homme soupçonné de cannibalisme s’est rendu de lui-même à la police sud-africaine, expliquant être «fatigué de manger de la chair humaine».
 
Les mots de cet homme font froid dans le dos. Le «Mirror» rapporte qu’un Sud-Africain connu comme un «guérisseur», s’est rendu à la police, expliquant être «fatigué de manger de la chair humaine». Il avait en sa possession les parties d’un corps humain – une jambe et une main – qu’il a remis aux enquêteurs.
 
L’homme est soupçonné d’avoir violé, tué et mangé une femme avec d’autres personnes. Après avoir avoué son crime, il a conduit les autorités sur les lieux du meurtre, dans la ville d’Estcourt, où les restes du cadavre ont été retrouvés. Deux autres hommes ont été arrêtés pour le meurtre, un quatrième est poursuivi pour possession de restes humains. Les suspects sont âgés de 22, 29, 31 et 32 ans.
 
 
« Quand la police a fait ses recherches, elle a découvert 8 oreilles »
 
D’après un membre du conseil local, Mthembeni Majola, il pourrait y avoir d’autres corps. «Cela ne peut pas être le seul», a-t-il déploré. «Quand la police a fait ses recherches, elle a découvert 8 oreilles. Cela veut dire qu’il y en a beaucoup d’autres», a-t-il ajouté.
 
«Les trois suspects auraient tué cette femme avant de découper son corps. Ils auraient ensuite consommé sa chair alors que d’autres parties de son cadavre auraient été partagées avec le quatrième homme à Amangwe», a expliqué le porte-parole de la police en conférence de presse. Un autre porte-parole a précisé que le crime se serait produit vendredi dernier, le jour où le principal suspect s’est rendu au commissariat.
 
 

Tags assigned to this article:
Afrique du Sudmanger de la chair humaine

No comments

Write a comment
No Comments Yet! You can be first to comment this post!

Write a Comment

Your e-mail address will not be published.
Required fields are marked*

Aller à la barre d’outils