Affaire – Yves Castanou : Léon Juste Ibombo nomme illégalement un DG, retoqué par Clément Mouamba

Affaire – Yves Castanou : Léon Juste Ibombo nomme illégalement un DG, retoqué par Clément Mouamba
 
C’est une faute administrative grave qui pousserait à la démission si au Congo Brazzaville la cupidité n’avait pas précédé l’honneur. L’auteur de cette gaffe n’est autre que Léon Juste Ibombo ministre des Postes et télécommunications.

Il a pris le 10 mai 2017 une note de service relevant Yves Castanou, Directeur Général de l’Agence de Régulation des postes et communications électroniques (ARPCE) dont le mandat avait pris fin depuis 2014, en le remplaçant par l’un de ses proches Henri YANDZA MOUELE.

Cette nomination a été jugée illégale par le premier ministre Clément Mouamba , “en violation des textes en vigueur” peut-on lire dans une circulaire dont Icibrazza a eu possession, publiée ce 11 mai à l’intention des membres du gouvernement. Clément Mouamba rappelle à ses ministres que la nomination aux postes de directeurs généraux des entreprises publiques “sont de la compétence exclusive du président de la république chef de l’Etat et du premier ministre chef du gouvernement”.

Ce rappel à l’ordre vise avant tout Léon Juste Ibombo, met à l’évidence une pratique courante des membres du gouvernement qui relèvent des fonctionnaires et nomment leurs dévoués à des postes clés en attendant des prébendes. Léon Juste Ibombo qui s’était prononcé pour la limitation des services internet, voulait par la nomination de Henri Yandza avoir la main sur l’ARPCE qui le bras armé de l’Etat dans le contrôle des flux et des communications.

Avec ZIANA TV
 

Tags assigned to this article:
Clément MouambaLéon juste IbomboYves Castanou

2 comments

Write a comment

Write a Comment

Your e-mail address will not be published.
Required fields are marked*

Aller à la barre d’outils