home Congo, Économie Affaire Moshen Hojeij – État congolais : Le compte du port autonome de Pointe-Noire bloqué à Paris

Affaire Moshen Hojeij – État congolais : Le compte du port autonome de Pointe-Noire bloqué à Paris

Dans le cadre de la bataille juridique qu’il a engagée contre l’Etat congolais pour tenter de recouvrer ses créances sur le Congo- environ 986 millions d’euros, selon le cabinet d’audit Mozart – l’homme d’affaires Franco libanais Moshen Hojeij a fait saisir le compte du Port Autonome de Pointe-Noire à Paris.

L’argument specieux dont se prévaut Hojeij est la convention de prêt entre le Trésor public et le Port Autonome de Pointe-Noire, au taux de 5,5 % l’an pour un montant de 4 milliards de FCFA, devant servir au dragage du port. L’homme d’affaires franco libanais argue sur le fait que le « Port Automome de Pointe-Noire est un démembrement de l’Etat… »

Ce blocage intervient au moment où la direction générale de l’un des principaux ports en eaux profondes de la sous région d’Afrique centrale( désormais en concurrence avec les ports en eaux profondes de Kribi au Cameroun et de Bata en Guinée Equatoriale) fait des yeux doux aux armateurs, lesquels font transiter leurs paiements au PAPN par ce compte…

À Brazzaville, des justificatifs viennent d’être retrouvés auprès du Trésor pour être présentés à la Cour d’Appel de Paris afin, espère t-on, de débloquer la situation. De l’avis des juristes proches du dossier, « l’on regrette cependant que le Trésor, en lieu et place de la Caisse Congolaise d’Amortissement,  ait octroyé ce prêt alors qu’il n’en a pas qualité ». Toute la difficulté se situe t-elle à ce niveau?

Par Alphonse Ndongo

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Aller à la barre d’outils