Brazzaville : l’usage des moustiquaires prend de l’ampleur dans les cimetières

Des tombes couvertes de moustiquaires au cimetière Mâ Campagne

En fréquentant les cimetières de Brazzaville, l’on constate que les moustiquaires ne sont pas toujours utilisées pour lutter contre le paludisme.

Au cimetière d’Itatolo, dans le neuvième arrondissement de Brazzaville, Djiri, plusieurs tombes sont couvertes de moustiquaires. La même réalité est observable dans d’autres cimetières de la capitale, notamment Mâ Campagne, au quartier Kinsoudi, dans le premier arrondissement Makélékélé.

Dans la conscience collective, la moustiquaire est un instrument de lutte contre le paludisme. Une des pandémies qui constituent un sérieux problème de santé publique avec un taux de mortalité assez élevé, notamment chez les enfants de moins de 5 ans et les femmes enceintes. Il est clair que sur les tombes, les moustiquaires ne sont pas utilisées pour protéger les morts du paludisme. « Pour éviter que les gerbes de fleurs ne soient emportées par le vent, nous les couvrons de moustiquaires », a expliqué Roland Bikouta qui s’occupe des petits travaux au cimetière de Mâ Campagne.

Si certains achètent des moustiquaires pour couvrir les tombes, d’autres utilisent celles distribuées à l’occasion des campagnes de lutte contre le paludisme. A propos, les pouvoirs publics et partenaires mettent gratuitement à la disposition de la population des moustiquaires imprégnées pour réduire l’incidence de la pandémie sur le taux de mortalité.

Les chiffres mis en relief par le Programme national de lutte contre le paludisme font état d’un faible taux d’utilisation de la moustiquaire imprégnée à l’issue des campagnes de distribution de masse de 2019 et 2020 avec une couverture de 86,2% pourtant. Autant dire que l’usage social de la moustiquaire n’est pas toujours celui qui lui est reconnu : instrument de lutte contre le paludisme.

Rominique Makaya

Partagez cet article

Share on facebook
Share on twitter
Share on whatsapp
Share on email

Articles similaires

IGNIE : UNE LOCALITÉ PLEINE DE PROMESSES
05 juin 2022
Justice : le député Ghislain Galibali condamné à 30 ans de travaux forcés
19 mai 2022
Congo : quand le pétrole produit l’énergie de l’injustice dans le Kouilou
15 mai 2022
Le Pape François accuse l'OTAN d'avoir occasionné l'invasion de l'Ukraine par la Russie
03 mai 2022
INTERVIEW AVEC… HUGUES-YVAN GOMAT, CANDIDAT A LA CIRCONSCRIPTION DE MADIBOU
02 mai 2022
Port de Pointe-Noire : Bolloré cherche à rassurer sur l’emploi après la cession à MSC
28 avril 2022

S’abonner maintenant aux newsletter pour ne rien rater