Tourisme et loisirs : élaboration d’un nouveau dispositif juridique

Tournisme : Le Parc National d’Odzala-Kokoua
Le Parc National d’Odzala-Kokoua

Le gouvernement a, dans le but de faciliter le développement de l’industrie du tourisme et des loisirs, conçu une stratégie fondée sur un dispositif juridique dans le cadre de la réglementation du secteur.

Le nouveau  dispositif  juridique du secteur du tourisme et des loisirs est encadré par plusieurs lois. Ilm s’agit de celle du 10 mars 2020 portant création du Guichet unique du tourisme (GUT), celle portant transformation de l’office de promotion de l’industrie touristique en un établissement public à caractère industriel et commercial (OPIT). Il y aussi celle portant création de la société congolaise d’ingénierie touristique (SOCITOUR).

Malgré ce dispositif très prometteur, il persiste néanmoins de vraies faiblesses au nombre desquelles les insuffisances dans la législation et la réglementation touristiques. Ces faiblesses reposent essentiellement sur les aspects d’ordre organisationnel, technique, socio-économique et financier que le gouvernement s’engage désormais à résorber.

C’est le sens de ce projet de loi adopté par la chambre haute du Parlement. Elle a pour vocation le renforcement du cadre légal et moderniser l’offre touristique au Congo. Elle se base sur la détermination des normes applicables aux professionnels du tourisme ainsi qu’aux usagers de ce secteur d’activité. Cela afin de faciliter l’accès aux services et garantir la qualité de l’offre touristique.

Ce projet de loi de développement du secteur s’appuie notamment sur l’essor attendu de l’industrie touristique qui doit servir de levier à la diversification économique qui est l’un des piliers du Plan national de développement 2018-2022.

C’est pourquoi la modernisation du secteur et la commercialisation plus efficiente de l’offre touristique doivent s’appuyer sur une ossature juridique efficace. De même qu’ une réglementation adaptée aux exigences du marché. Rappelons que le projet de loi a été adopté le 10 avril dernier à la chambre haute du Parlement.

Partagez cet article

Share on facebook
Share on twitter
Share on whatsapp
Share on email

Articles similaires

Covid-19 : les cérémonies de mariage suspendues pour quarante-cinq jours
13 octobre 2021
France : Lucien Ebata n’a pas été placé en garde à vue, selon son avocat français
10 octobre 2021
Finances : Une augmentation de 234 milliards de Fcfa pour le projet de loi de finances 2022
10 octobre 2021
Télécommunications : Près de 41 cadres de l’Arpce prêtent serment devant le tribunal de Brazzaville
10 octobre 2021
Inauguration de la salle Canal Olympia Mpita à Pointe-Noire
10 octobre 2021
APRES LA MUNICIPALISATION ACCELEREE : Ces édifices qui tombent en ruine
05 septembre 2021

S’abonner maintenant aux newsletter pour ne rien rater