Skip to content

Les experts inquiets du relâchement des pouvoirs publics congolais face au coronavirus

[gard align=« center »]

Selon le comité scientifique de lutte contre le coronavirus (covid-19), les chiffres épidémiologiques de la pandémie doivent être continuellement publiés et commentés afin de toujours mettre la population en alerte.

« L’épidémie existe toujours. Il est donc utile que le bulletin sur les données épidémiologiques continue d’être rendu public », a indiqué le Pr Alexis Elira Dokekias, membre du comité scientifique et président de la commission prise en charge de covid-19. Selon lui, le relâchement constaté, depuis quelque temps, dans la publication des résultats de suivi épidémiologique peut être en lui-même un vecteur de propagation de la pandémie. C’est ainsi que le comité scientifique de lutte contre la covid-19 a émis un avis au gouvernement sur la nécessité de publier régulièrement les données épidémiologiques.

[gard align=« center »]

Il y a, en effet, plus d’un mois que le comité technique de riposte a publié, par voie de médias, les résultats de la pandémie. Depuis, la publication se fait à l’issue des réunions de la Coordination nationale de gestion de la pandémie dont la régularité n’est pas la même que celle souhaitée pour la publication desdits résultats.

Le Pr Alexis Elira Dokekias a, par ailleurs, relevé qu’actuellement soixante-seize patients sont pris en charge dans les hôpitaux à Brazzaville, Pointe-Noire, Gamboma dans les Plateaux et Mfouati dans le département de la Bouenza tandis que 623 cas sont suivis en ambulatoire. Il a aussi appelé la population au respect des mesures barrières pour éviter une éventuelle deuxième vague de contamination.

Rominique Makaya

[gard align=« center »]

Partagez cet articles

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on whatsapp
Share on email

En continu

Suivez-nous

Newsletter

S’abonner maintenant aux newsletter pour ne rien rater