Coronavirus: Paul Romer, prix Nobel prône un dépistage général des Congolais

Share on facebook
Share on twitter
Share on whatsapp
Share on email

[GARD align=« center »]

©DR

Au Congo, c’est la course contre la montre pour endiguer l’épidémie de coronavirus. Des spécialistes se mobilisent pour limiter les dégâts liés à la maladie. Parmi ceux-ci, Paul Romer, prix Nobel en Sciences 2018 prône un dépistage général des Congolais.

La lueur d’espoir dans la lutte contre le Covid-19 au Congo viendrait-il de l’ancien Prix Nobel des Sciences, Paul Romer ? En tout cas, au moment où le président du Congo-Brazzaville, Denis Sassou Nguesso, a annoncé le confinement des Congolais, un couvre-feu nocturne et l’instauration d’un « état d’urgence sanitaire » face aux risques de propagation du coronavirus, ce scientifique propose l’organisation méthodique d’un dépistage général de la population du Congo. Ceci pour limiter les dégâts économiques de la crise du Coronavirus.

Au même moment, Paul Romer est entrain de faire cette proposition au Gouvernement fédéral américain afin d’éviter l’effondrement économique des USA qui risque d’être plus important que la crise économique de 1929. Selon cet ancien prix Nobel, ce dépistage consisterait à identifier ceux qui présentent les symptômes d’atteinte par le Covid 19, les prendre en charge et laisser la machine économique fonctionner.

[GARD align=« center »]

En ce qui concerne le Congo qui a une population de 5 millions d’habitants, des voix s’élèvent pour appuyer que ce dépistage peut être effectué avec le soutien logistique de certaines fondations internationales auprès desquelles une assistante pourra être sollicité.

Les experts ont averti que la troisième économie de la zone euro subirait sa pire récession depuis des décennies (-6% en 2020) si le confinement durait jusqu’en mai. « C’est horrible d’avoir à choisir entre mettre l’économie en stand-by ou mettre en danger la vie de nombreuses personnes« , observe l’expert américain Paul Romer, cité mercredi par le quotidien Il Fatto Quotidiano. Le gouvernement congolais a besoin d’un « plan crédible pour mettre fin au confinement très rapidement, tout en garantissant la sécurité des salariés même si le virus est encore présent », selon le co-récipiendaire du Prix Nobel 2018 d’Économie. 

Les derniers chiffres de la propagation du coronavirus font état, selon Dr Gilbert Ndjessy, coordonnateur technique au Comité national de riposte, 41 cas confirmés de COVIDー19, dont 28 à Brazzaville et 13 à Pointe-Noire ont été enregistrés. Il y a eu 11 cas de transmission locale dont 8 à Pointe-Noire et 3 à Brazzaville.

Dr Ndjessy ajoute que 274 personnes en contact avec les malades font l’objet d’un suivi. Deux malades ont été guéris contre trois décès.

© ICIBrazza 

[GARD align=« center »]

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Related Posts

LES PLUS RECENTS

SUIVEZ NOUS

NEWSLETTER

S’abonner maintenant aux newsletter pour ne rien rater