Congo : La police en guerre contre le relâchement des mœurs en public

Share on facebook
Share on twitter
Share on whatsapp
Share on email

[GARD align=« center »]

Image d’illustration (archives)

Les pouvoirs publics veulent traquer les filles de joie. La police judiciaire a donné le ton, il y a deux semaines. Une patrouille a fait irruption dans un VIP, à Poto-Poto, y a interpellé une dizaine de filles en tenues osées et menacé de fermeture l’établissement qui est tenu par un ressortissant étranger. Ces filles, des mineures pour la plupart, se livraient à des séances d’exhibition. Souvent, ce genre d’opération lancées tambour battant finissent dans les oubliettes. La police fera-t-elle ecxeption cette fois?

[GARD align=« center »]

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Related Posts

LES PLUS RECENTS

SUIVEZ NOUS

NEWSLETTER

S’abonner maintenant aux newsletter pour ne rien rater