Référendum au Congo: François Hollande donne raison à l’opposition congolaise

[GARD align= »center »]

François Hollande

François Hollande

La France estime que les conditions dans lesquelles le référendum constitutionnel au Congo a été organisé « ne permettent pas d’en apprécier le résultat ».

La France estime que les conditions dans lesquelles le référendum constitutionnel au Congo dimanche a été organisé « ne permettent pas d’en apprécier le résultat », a indiqué mardi l’Elysée dans une réaction transmise aux agences de presse.

Une participation pointée du doigt. « La France prend note des résultats du référendum en République du Congo. Les conditions dans lesquelles ce référendum a été préparé et organisé ne permettent pas d’en apprécier le résultat, notamment en terme de participation », selon la présidence.

Une Constitution approuvée à 92%. Selon les résultats officiels de ce scrutin controversé, plus de 92% des votants ont approuvé les modifications de la Constitution qui permettraient au président du Congo-Brazzaville, Denis Sassou Nguesso, de briguer un troisième septennat consécutif lors de l’élection de 2016. Le taux de participation au référendum a été de 72%, selon les chiffres annoncés à la radio par la Commission électorale.

L’opposition a boycotté cette consultation et l’un de ses chefs de file, Pascal Tsaty Mabiala, a demandé lundi qu’il soit annulé en raison, selon lui, d’un faible taux de participation.

Par l’AFP

A LIRE AUSSI

réseaux SOCIAUX

ARTICLES Récents

NEWSLETTER

S’abonner maintenant aux newsletter pour ne rien rater

Ici Brazza
Logo
Enable registration in settings - general