RDC – Lambert Mende : « Vous Croyez que le créateur peut avoir peur de sa créature »

Share on facebook
Share on twitter
Share on whatsapp
Share on email

[GARD align= »center »]

Le ministre de la Communication et Médias, Lambert Mende Omalanga, a déclaré mercredi sur le compte Twitter du ministère que la démission de Moïse Katumbi du Parti pour la reconstruction et la démocratie (PPRD) n’a rien d’étonnant.

« La démission de M. Moïse Katumbi n’a rien d’étonnant dans la mesure où il avait multiplié ces derniers mois des déclarations hostiles et calomnieuses à l’encontre du Président Joseph Kabila et de la Majorité qui l’avait porté à la tête du Katanga en 2006 », a affirmé le ministre Mende, membre du bureau politique de la Majorité présidentielle (MP) et porte-parole du gouvernement, en réaction à la démission de l’ancien gouverneur du Katanga.

« Ses accusations au sujet d’une prétendue volonté du pouvoir de violer la constitution relèvent d’une affabulation motivée par le souci de complaire à des milieux impérialistes qui n’acceptent pas la diversification des partenariats extérieurs pour le développement de la RDC entreprise par Joseph Kabila », a ajouté le ministre.

Selon Lambert Mende, autorité morale de la Convention des Congolais Unis (CCU) parti membre de la Majorité présidentielle, « certains partenaires traditionnels du pays, nostalgiques d’un Congo toujours soumis à leur bon vouloir, ont suscité la dissidence du groupe dit G7 auquel Katumbi est intimement lié et dont les membres ne reculent devant aucune félonie pour empêcher le régime de Kabila de réussir le pari de l’émergence ».

Ancien gouverneur du Katanga (sud-est de la RDC) démembré en quatre nouvelles provinces, Moïse Katumbi Chapwe avait annoncé mardi qu’il démissionnait du Parti du peuple pour la reconstruction et la démocratie (PPRD), membre de la Majorité présidentielle. L’annonce de sa décision intervient au lendemain de la dissidence, de la MP, d’un groupe de partis politiques dits « G7 », auquel Katumbi parait intimement lié, rappelle-t-on.

ACP

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Related Posts

LES PLUS RECENTS

SUIVEZ NOUS

NEWSLETTER

S’abonner maintenant aux newsletter pour ne rien rater