France – Congo : L’opposition se rapproche d’un ami de François Hollande

Share on facebook
Share on twitter
Share on whatsapp
Share on email

[GARD align= »center »]

Un manifestant opposé à ce que Denis Sassou-Nguesso reste au pouvoir, photographié dimanche 27 septembre 2015 à Brazzaville.|AFP
Un manifestant opposé à ce que Denis Sassou-Nguesso reste au pouvoir, photographié dimanche 27 septembre 2015 à Brazzaville.|AFP

Des personnalités congolaises opposées au projet du président congolais Denis Sassou Nguesso d’organiser le 25 octobre un référendum lui permettant de briguer un troisième mandat se sont rapprochés de l’avocat Me Jean-Pierre Mignard, ami personnel du chef de l’Etat français François Hollande.

L’avocat leur a conseillé de coupler leur contestation politique avec des poursuites contre Sassou Nguesso devant la Cour pénale internationale (CPI).

Selon une source digne de foi, Me Philippe Missamou, avocat franco-congolais, devrait déposer à la CPI pour le compte de l’opposition congolaise dans les prochains jours une plainte pour « crimes contre l’humanité et crimes de guerre » contre le président Sassou en lien avec les explosions survenues le 04 mars 2012 à Brazzaville, la capitale congolaise.

(Mondafrique)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Related Posts

LES PLUS RECENTS

SUIVEZ NOUS

NEWSLETTER

S’abonner maintenant aux newsletter pour ne rien rater