Congo : 9 milliards investis dans les tables-bancs en France au détriment des menuisiers congolais

[GARD align= »center »]

Les écoles congolaises présentent actuellement un déficit en tables-bancs constaté qui s’élève à 242.000 unités. Pour réduire ce déficit, le ministère de l’Enseignement primaire, secondaire et de l’alphabétisation a retenu la société française TEF pour la fabrication des tables-bancs d’une valeur de neuf milliards francs CFA au détriment de l’expertise locale.

Le ministre congolais de l’Enseignement primaire, secondaire et de l’alphabétisation, Hellot Matson Mampouya a visité la semaine dernière l’atelier de montage des nouveaux tables-bancs pour les écoles du pays. Le but de la visite est d’évaluer l’avancée des travaux que réalise la société TEF avec l’appui de quelques ouvriers congolais.

A l’occasion, il a été expliqué au ministre, la procédure de montage des tables-bancs fabriqués et importés de France et qui présentent une structure métallique avec des panneaux mélaminés recouverts d’une peinture repolie et contiennent deux sièges.

Le montage se fait au rythme de 500 tables-bancs par jour; 32 000 tables-bancs sont destinés aux lycées de Brazzaville. Certaines écoles de Brazzaville doivent avoir ces nouveaux tables-bancs avant la prochaine rentrée scolaire.

[GARD align= »center »]

«Ce que nous voulons, c’est  l’amélioration de l’environnement scolaire au profit des enfants. Il faut que ces équipements qui sont confortables, modernes et durables, soient préservés», a déclaré le ministre. Il a par ailleurs invité tous les usagers de ne pas profiter du moindre prétexte pour détruire ce que le gouvernement a acquis aux prix de mille et un sacrifices pour le bien-être des apprenants.

15 mille pièces de tables-bancs devront être livrées par la société TEF, selon Fabien Lucas son directeur.

Mais à Brazzaville et dans la diaspora, les congolais expriment leur indignation. En effet, si l’initiative de doter les écoles de nouveaux tables-bancs est louable, la démarche est scandaleuse à plus d’un titre.

Il est incompréhensible que le Gouvernement passe des commandes de tables-bancs en France pour plus de 9 milliards alors qu’il y a des menuisiers, des ébénistes au Congo, capables de faire ce même travail pour régler le problème de chômage des jeunes.

Pour l’heure, il convient de dire qu’en dehors de Brazzaville, les tables-bancs seront déployés dans les départements.

Une commande de 7,5 milliards de FCFA devrait être passée prochainement pour combler tout le déficit en tables-bancs après cette première phase.

(AVEC OEILDAFRIQUE)

[GARD align= »center »]

Partagez cet article

Share on facebook
Share on twitter
Share on whatsapp
Share on email

Articles similaires

Congo : la tombe du cardinal Emile Biayenda profanée
27 décembre 2021
Finances : Une augmentation de 234 milliards de Fcfa pour le projet de loi de finances 2022
10 octobre 2021
Télécommunications : Près de 41 cadres de l’Arpce prêtent serment devant le tribunal de Brazzaville
10 octobre 2021
Le Rwanda veut acquérir les terres agricoles au Congo
30 juillet 2021
Les vieux diesels polluent l’Afrique
14 juillet 2021
Faire partir les vendeurs des véhicules d’occasion
14 juillet 2021

S’abonner maintenant aux newsletter pour ne rien rater