France – Gabon : Pierre Péan mis en examen pour diffamation contre Ali Bongo Ondimba

Share on facebook
Share on twitter
Share on whatsapp
Share on email
Le journaliste Pierre Péan. AFP/Miguel Medina
Le journaliste Pierre Péan. AFP/Miguel Medina

Le journaliste et écrivain Pierre Péan a été mis en examen par la justice française, à la suite de la plainte en diffamation déposée par le président gabonais Ali Bongo Ondimba pour les accusations contenues dans son livre « Nouvelles affaires africaines ».

C’est une première étape accueillie avec satisfaction par Libreville : l’écrivain et journaliste français Pierre Péan a été mis en examen dans une affaire de diffamation par la justice française. Le 9 avril, l’auteur de « Nouvelles affaires africaines » a été convoqué, en compagnie de Sophie de Closets, di-rectrice de la publication de Fayard, son éditeur, par la juge d’instruction Nathalie Turquey qui leur a notifié leur mise en examen, indique Me Delphine Meillet, avocate du président gabonais Ali Bongo Ondimba.

Cette mise en examen intervient à la suite d’une plainte déposée par Ali Bongo Ondimba en novembre 2014, après la publication de ce livre, sous-titré « Men-songes et pillages au Gabon ». Pierre Péan y accuse notamment le président gabonais d’avoir falsifié plusieurs documents, dont son acte naissance. Le journaliste affirmait notamment qu’Ali Bongo était un enfant nigérian adopté pendant la guerre du Biafra, à la fin des années 1960, par le défunt président gabonais Omar Bongo Ondimba.

Par Jeune Afrique​

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Related Posts

LES PLUS RECENTS

SUIVEZ NOUS

NEWSLETTER

S’abonner maintenant aux newsletter pour ne rien rater