Skip to content

RDC: Kabila démet Moïse Katumbi de la présidence de l’Interfédérale du PPRD

[GARD align= »center »]

Moise Katumbi, gouverneur de la province du Katanga l
Moise Katumbi, gouverneur de la province du Katanga

Le gouverneur Moïse Katumbi a été démis de son poste de Président de l’Interfédéral du Parti du peuple pour la reconstruction et la démocratie (PPRD), le parti présidentiel. Le pouvoir de Joseph Kabila a décidé de le remplacer par le député Louis Thole, annonce Adiac-Congo.

Depuis son retour à Lubumbashi après des mois passés hors du pays pour raison d’ennuis de santé, Moïse Katumbi, Gouverneur du Katanga n’est plus en odeur de sainteté avec sa famille politique. L’homme qui a accusé son camp  par la métaphore footballistique des faux penaltys dont le troisième emmènerait les supporters à envahir l’aire de jeu, est dans la ligne de mire son mentor.

Il a été éjecté lundi de son poste de président de l’Interfédéral du Parti du peuple pour la reconstruction et la démocratie (PPRD).

Le nouveau patron de la sécurité intérieure, Évariste Boshab veut préserver les intérêts du clan présidentiel aujourd’hui menacés au Katanga.

Des informations précisent que les responsables de la police et de l’Agence nationale de renseignements du Katanga ont été relevés de leurs fonctions pour ne laisser aucun pion de Moïse Katumbi à la manette.

Le pouvoir veut récupérer dès les prochaines provinciales, le Katanga, une région cuprifère à ne perdre sous aucun prétexte.  

Une réunion de crise a été organisée dimanche dernier à Lubumbashi et a enregistré la présence des cadres du PPRD/Katanga sous la présidence d’Évariste Boshab. Une autre réunion a été présidée lundi par Joseph Kabila et regroupait les notabilités katangaises autour notamment du découpage territorial, de la possible révision de la Constitution au profit du chef de l’État et de la suite à donner aux propos de Moïse Katumbi.

© OEIL D’AFRIQUE

In ausnahmefällen sind jahrgangsübergreifende kombiklassen möglich abschlussarbeit schreiben lassen kosten.

Partagez cet articles

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on whatsapp
Share on email

En continu

Suivez-nous

Newsletter

S’abonner maintenant aux newsletter pour ne rien rater