Kinshasa: la Garde républicaine déloge une dizaine de familles à Ngaliema

Share on facebook
Share on twitter
Share on whatsapp
Share on email

[GARD align= »center »]

Image d’archive
Image d’archive

Une dizaine de familles déguerpis de leurs parcelles par des militaires de la Garde républicaine (GR) ont manifesté samedi 27 décembre devant la commune de Ngaliema à Kinshasa. Ces familles habitent la localité Booto au quartier Mfinda situé entre le camp militaire Tchatchi et le camp des médecins de Mimosa dans la commune de Ngaliema. 

C’est dans l’ancienne poudrière du camp Tchatchi que ces familles habitent, l’avenue Escorte les sépare du camp militaire. Depuis deux jours, les militaires de la Garde républicaine ont délogé de force les propriétaires des parcelles pour les occuper. Ces militaires disent agir ce «sur ordre de la hiérarchie» militaire.

Une victime, qui déclare avoir même obtenu légalement le certificat d’enregistrement du cadastre pour sa parcelle, regrette

«J’habite ce quartier-là, actuellement ça fait plus  de 20 ans. J’ai acheté la parcelle depuis 1993. [Après avoir obtenu] les fiches parcellaires, j’ai construit [ma maison]. Aujourd’hui, j’ai un certificat d’enregistrement qu’on m’a  donné en bonne et due forme. Il y a un militaire de GR qui est venu chez moi… Ils ont déjà occupé cinq parcelles

La bourgmestre de la commune de Ngaliema a reçu ces familles qui manifestaient devant son bureau. Elle les a appelées au calme, tout en leur promettant de faire rapport au gouvernement provincial  de Kinshasa pour une solution urgente à cette situation.

Mais entre-temps, les propriétaires de ces parcelles occupées, selon des infirmations parvenues à Radio Okapi, passeraient nuit à la belle étoile.

Par Radiookapi

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Related Posts

LES PLUS RECENTS

SUIVEZ NOUS

NEWSLETTER

S’abonner maintenant aux newsletter pour ne rien rater