2, 5 milliards de l’UE pour la conservation de la faune sauvage au Congo

©DR

L’Union européenne a accepté de financer pour 2,5 milliards de FCFA un projet quinquennal du gouvernement congolais portant sur la conservation dans la zone nord du Congo de la faune sauvage, des écosystèmes et l’amélioration des conditions de vie et la sécurité alimentaire des communautés qui vivent. 

L’accord relatif au financement de ce projet qui va être mis en œuvre dans le département de la Sangha (nord) a été signé lundi à Brazzaville par la ministre de l’Economie forestière, Rosalie Matondo et Suze Percy Filippini, représentante des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) au Congo.

« L’objectif de ce projet est de contribuer à la conservation de la faune sauvage, des écosystèmes et de leurs services, d’améliorer les conditions de vie et la sécurité des communautés (…), de concilier les enjeux de sécurité alimentaire et de conservation de la faune par leur exploitation durable et légale », a déclaré Joachim Kondi, coordonnateur du projet.

Pour sa part, la ministre Rosalie Matondo s’est réjouie de l’aboutissement de ce projet en soulignant qu’ « avec ce projet le Congo va apporter une contribution substantielle au maintien des équilibres naturels, en invitant les parties prenantes du projet à développer des synergies avec les initiatives existantes »

« Ce projet novateur et ambitieux peut aboutir si l’ensemble des parties prenantes coopèrent et collaborent », a indiqué de son côté le chef de la coopération à l’Union européenne, ajoutant par ailleurs que « les conditions de conservation et celles de la sécurité alimentaire et nutritionnelle constituent un véritable enjeu au plan national et international ».

Avec APA 

Ici Brazza

Ici Brazza

L'actualité congolaise est une affaire personnel. Mais je ne peux m'empêcher de la partager avec vous.


Tags assigned to this article:
CongoFauneProtection

Related Articles

Près de la moitié de la population congolaise vit dans la pauvreté

Le Fonds monétaire international (FMI) a indiqué, le 1er juin à Brazzaville, que près de la moitié de la population

Congo : la production pétrolière devrait atteindre 131 millions de barils en 2019

La République du Congo attend pour cette nouvelle année 2019 une production pétrolière de 131,983 millions de barils, contre 117

André Ngakala Oko : « Les bébés noirs sont des terroristes. Je dis bien les bébés noirs ne sont que des terroristes »

Les autorités congolaises ont lancé une opération de lutte contre le phénomène ‘‘bébés noirs’‘ en vogue dans la capitale mais

No comments

Write a comment
No Comments Yet! You can be first to comment this post!

Write a Comment

Your e-mail address will not be published.
Required fields are marked*

Aller à la barre d’outils